Littfest 2018 : Abdellah Taia présente son dernier roman


abdellah-taia-final

Littérature

Edité le 09/02/2018

Agenda

Du vendredi 16 mars 2018
00:00

Au samedi 17 mars 2018
00:00

Lieu

Partager

Retour

Parmi les dizaines d'écrivains présents cette année au Littfest, le festival littéraire de Umeå (15-17 mars), figure le Marocain francophone Abdellah Taia. Originaire de la ville de Salé, tout près de Rabat, il grandit dans une famille de neuf enfants, auprès d'un père employé dans une bibliothèque et d'une mère qui ne sait ni lire ni écrire.

Depuis 1999, il vit à Paris. Aujourd'hui âgé de 44 ans, il est le premier écrivain ouvertement homosexuel au Maroc. Son dernier roman, Celui qui mérite d'être aimé, sort en février 2018 en Suède. 

Un roman épistolaire

Ahmed, 40 ans, est marocain. Il vit à Paris. Il écrit à sa mère, morte cinq ans auparavant, pour régler ses comptes avec elle et lui raconter enfin sa vie d'homosexuel. Il envoie une lettre de rupture à Emmanuel, l'homme qu'il a aimé passionnément et qui a changé son existence, pour le meilleur et pour le pire, en le ramenant en France. Par ailleurs, Ahmed reçoit des lettres de Vincent et de Lahbib. Un roman épistolaire pour remonter le temps jusqu'aux origines du mal. Un livre sur le colonialisme français qui perdure dans la vie amoureuse d'un jeune Marocain homosexuel.

L'écrivain tiendra une discussion avec le critique Kristoffer Folkhammar au Studion, le 16 mars.

En savoir plus :
Littfest